« Si je ne peux pas danser, ce n'est pas ma révolution »
(Emma Goldman)


lundi 19 juillet 2010

Marcher en solidarité, 17 juillet 2010



"C'est sous un soleil éclatant que la manifestation en solidarité avec les arrêtéEs du G20 a eu lieu aujourd'hui. Une large mobilisation englobant des gens du NPD, des rouges et des anarchistes a ainsi exprimé son rejet de la cruauté et de l'arbitraire policier.

Une centaine de personnes environ se sont rassemblées sur le parvis de l'église Saint-Jean-Baptiste et ont défilées jusque dans Saint-Roch. La présence policière, bien que discrète, était massive avec voitures banalisées peuplées de gradés et de vidéastes, motards, cyclistes et même un bus complet bourré de flics nous suivant à distance.

Pensez-y. Ça fait trois semaines que le G20 est passé. Malgré tout, le feu de la colère est toujours présent. Les blessures sont vives pour ceux qui ont subi les menaces, l'intimidation, la violence.

Parmi les centaines d'abus, celui de trois femmes est particulièrement révélateur.

- Amy Miller, journaliste indépendante: « Des agents m'ont dit, à plusieurs reprises, que je serais violé, violé collectivement, et que je n'aurais plus jamais envie de jouer à la journaliste, car je serais violé à répétition en prison ».

- Lacy MacAuley, reportrice engagée: Trois agents en civil l'ont maltraitée en lançant des propos sexistes injurieux.

- Tammy M., une Torontoise : Elle a subit une arrestation brutale où, maintenue de force par des agents antiémeutes, un d'eux a « fouillé » ses seins et son sexe.

Tous les détails sur le CMAQ.

On rappelle que les revendications sont:
- la libération immédiate de l'ensemble des prisonniers et prisonnières arrêtés et l'abandon de toutes les charges à leurs égards.

- la destruction des fichiers et informations ramassés sur les milliers de manifestantEs;

- et une enquête publique indépendante pour faire la lumière sur le travail policier et les conditions de détentions."

Publié par Francois (sur le blog de combat de Voix de faits)
------------------------------------------------------

Ce fut un bonheur total de marcher avec vous dans la rue en solidarité avec les arrêtéZ et DétenuZ du G20... mais ultimement, il ne faut pas se le cacher, en appui à l'humanité contre l'oppression érigée en système jusque dans nos bobettes!

Avec la présence policière qui planait en autobus au-dessus de nos têtes, on se sentait presque à Toronto... Vivement l'avènement du grand Pouet! qui libèrera l'humanité dans un gros flash rose et noir !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire